CCA-250 tube complet

12850

16 124,00 €

Introduit en 1998, l'astrographe BRC-250 adoptait une formule optique originale, le Baker-Ritchey-Chrétien, parfaitement adaptée à l'imagerie de l'époque. L'évolution des caméras CCD se faisant, avec des capteurs de plus en plus grands, Takahashi a décidé de remanier sa formule optique. Pour élaborer le CCA-250, successeur du BRC-250 comme astrographe phare de la marque japonaise, l'ingénieur opticien Mori Hitoshi est parti d'une base Cassegrain pour aboutir à un instrument parfaitement adapté aux différentes cibles du ciel profond.


- +



En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 1612 points de fidélité. Votre panier totalisera 1612 points qui peut être converti en un bon de réduction de 644,80 €.


Le CCA-250 (CCA pour Corrected Cassegrain Astrograph ou Astrographe Cassegrain Corrigé) propose 3 focales différentes par l'ajout de réducteurs et d'extendeurs optionnels. A partir du rapport F/D 5 standard au foyer primaire, il est possible de passer à F/D 3,6 en utilisant au choix l'un des 2 réducteurs ou de passer à F/D 7,5 en utilisant l'un des 2 extendeurs. Le choix du modèle de réducteur et d'extendeur dépendra du cercle image souhaité, en fonction de la caméra ou du boîtier photo utilisé.

Takahashi a réalisé, au final, un astrographe extrêmement polyvalent avec une finition haut-de-gamme, une qualité optique et une mécanique irréprochables auxquelles s'ajoute un design magnifique associant aluminium et carbone.

 

Takahashi a opté pour une base Cassegrain modifiée, avec un miroir primaire parabolique et un secondaire sphérique, à laquelle est ajoutée un correcteur de champ neutre, sans grandissement donc sans génération de chromatisme. La collimation est parfaitement maintenue par un système de réglage de l'ensemble de l'araignée du secondaire et non par le réglage de l'inclinaison du support du miroir secondaire seul. Le miroir primaire est lui aussi monté sur un barillet réglable.

Le principal résultat de cette formule est une augmentation sensible du back-focus par rapport à celui du BRC-250, permettant de très nombreux montages, dont ceux de correcteurs et de réducteurs. Ces derniers offrent une extrême souplesse quand aux configurations possibles, que vous soyez équipés d'une caméra à grand capteur ou non.

Grâce aux extendeurs et aux réducteurs, il est possible de faire travailler l'instrument à 3 focales différentes (900mm, 1250mm ou 1800mm), avec 3 cercles images différents (40mm, 60mm ou 80mm) selon les configurations (voir les spécifications par ailleurs). Le télescope n'est donc pas limité aux gros capteurs. Tous les montages sont vissés à l'arrière du tube pour faciliter l'équilibrage de l'instrument.

La mise au point est motorisée, avec translation du miroir secondaire. Trois ventilateurs sont installés pour accélérer la mise en température des optiques, associés à trois sondes de température. L'ensemble des commandes est centralisé au niveau du système Active Focuser, pilotable manuellement ou par le biais d'une interface compatible ASCOM avec connectique USB.

Pour la première fois, Takahashi a choisi une structure de tube associant l'aluminium et la fibre de carbone. Le résultat est brillant, tant du point de vue esthétique que du point de vue efficacité thermique.

La présence du tube carbone sert à maintenir la mise au point pendant les prises de vues tout en allégeant le tube optique. Cet assemblage mixte est complété par un système d'ajustement du différentiel de dilatation entre les deux matériaux, tant sur la surplatine que sur la queue d'aronde. L'astrophotographe utilisera donc un instrument dont le comportement thermique sera parfaitement prévisible et connu, qui n'introduira pas de mises au point multiples et aléatoires.

Malgré la présence de carbone, le tube n'en demeure pas moins imposant et massif, presque 23kg sans accessoires. Il est équipé de série d'une queue d'aronde mâle de type Losmandy (et de sa contrepartie femelle), ainsi que d'une surplatine prépercée pour accepter les supports TGM. Le CCA-250 dispose d'un collier rotatif photo (le CAA), robuste et sans jeu, et d'un ensemble de bagues allonge. L'instrument est certifié CE, en conformité avec la législation européenne relative aux appareils électriques.

L'astrophotographe du ciel profond dispose au final d'un instrument haut-de-gamme réellement polyvalent, sans concession optique et mécanique.

Optiques

 
CaractéristiquesCCA-250
Formule optique Cassegrain
Diamètre du miroir primaire 260mm (diamètre utile : 250mm)
Caractéristiques du miroir primaire 260mm, parabolique en Pyrex, F/D 2.75
Caractéristiques du miroir secondaire 125mm de diamètre, sphérique en Pyrex
Aluminures Haute réflectivité protégée
Obstruction 0,58
Correcteur 3 lentilles, diamètre 80mm
Traitements Multicouche sur toutes les faces
Back focus (BFL) 193,9mm (sans CAA)
155,4mm (avec CAA)
Pouvoir séparateur 0,47"
Magnitude limite (en visuel) 14.1
Clarté 1792x
Standard
Longueur focale 1247mm
Rapport F/D F/D 5
Cercle image photo 88mm, champ 4° (60% non vignetté)
Résolution 2µ RMS (centre du champ)
3µ RMS (à 10mm)
3µ RMS (à 20mm)
4µ RMS (à 30mm)
6µ RMS (à 40mm)

Spot-diagram du CCA-250 en configuration standard

Le logiciel CCD Inspector analyse l'image entière et retourne de maniere graphique une évaluation qualitative de celle-ci (ci-dessous). La couleur est assignée en fonction de la FWHM et permet de voir visuellement la répartition de la netteté, ainsi que les différents tilts le cas écheant (la bonne orthogonalité du capteur par rapport à l'axe optique). Sur cette image, la couleur bleue foncée et bien homogène atteste de la bonne repartition de la lumière

Rapport CCD Inspector au foyer du CCA-250

L'image ci-dessous reprend une photo réalisée par Richard Galli au foyer du CCA-250 avec une caméra CCD U9000. Il s'agit d'un assemblage des 4 coins et du centre de l'image, réalisé automatiquement par le logiciel Prism8, dans le but de faire un rapport rapide de l'homogénéité de la correction de champ que procure un tube optique. Pour bien apprécier la qualité de la correction du CCA-250, il faut se souvenir que le capteur CCD de la caméra U9000 mesure 36mm x 36mm (soit 1,5 fois la taille d'un capteur d'APN 24x36 ou 3,5 fois la surface d'un capteur APS-C classique) et que la correction est donc parfaite sur un diamètre de 51mm au minimum...

 

Avec réducteur 0,73x [TKA82580]
Longueur focale 910mm
Rapport F/D F/D 3,6
Cercle image photo 38mm
Résolution 4µ RMS (centre du champ)
7µ RMS (à 10mm)
10µ RMS (à 19mm)
Avec Extendeur 1,5x [TKA82595]
Longueur focale 1880mm
Rapport F/D F/D 7,5
Cercle image photo 40mm
Résolution 4µ RMS (centre du champ)
6µ RMS (à 10mm)
20µ RMS (à 20mm)
Avec super-réducteur 645 0,72x [TKA31580L]
Longueur focale 890mm
Rapport F/D F/D 3,6
Cercle image photo 60mm
Résolution 4µ RMS (centre du champ)
4µ RMS (à 10mm)
5µ RMS (à 20mm)
6µ RMS (à 30mm)

Spot-diagram du CCA-250 avec super-réducteur 645

Equipement

CaractéristiqueCCA-250
Système de mise au point Motorisé, par translation du secondaire sur course
Système de mise en température 3 ventilateurs associés à 3 sondes de température
Alimentation électrique 12V CC 0,75A
Connectique 1 x fiche d'alimentation type Jack
1 x fiche USB 2.0
Modes de pilotage Manuel, par 3 touches sur le boîtier de contrôle
Informatisé, par driver ASCOM (mise au point et gestion des ventilateurs).

Mécanique

 
CaractéristiquesCCA-250
Longueur du tube 870 mm
Diamètre du tube 306 mm
Matériau Aluminium et fibre de carbone
Poids du tube seul 22,8 kg

Système chart

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

CCA-250 tube complet

CCA-250 tube complet

Introduit en 1998, l'astrographe BRC-250 adoptait une formule optique originale, le Baker-Ritchey-Chrétien, parfaitement adaptée à l'imagerie de l'époque. L'évolution des caméras CCD se faisant, avec des capteurs de plus en plus grands, Takahashi a décidé de remanier sa formule optique. Pour élaborer le CCA-250, successeur du BRC-250 comme astrographe phare de la marque japonaise, l'ingénieur opticien Mori Hitoshi est parti d'une base Cassegrain pour aboutir à un instrument parfaitement adapté aux différentes cibles du ciel profond.

Donnez votre avis