Météorite CAMPO 20g avec sup. arc laiton

Référence : 18983

192,00 €

En achetant ce produit vous pouvez obtenir 19 points. Votre panier vous rapportera 19 points qui peuvent être converti en un bon de réduction de 3,80 €.

TTC
Nous consulter

La légende d’Amérique du sud présentée dans un arc en laiton, dans un style "cabinet de curiosité" 

Complétez ou débutez votre collection grâce à une présentation sobre et élégante qui met en valeur cette fabuleuse météorite.

 

Le Produit

1 météorite Campo del Cielo ferreuse (Sidérite) de 20 gr minimum 

1 support en laiton d’une hauteur de 14 cm

1 certificat d’authenticité

1 dépliant explicatif de 10 x 30 cm (déplié)

Quantité
  En cours d'approvisionnement

100% secure payments

Les météorites sont livrées avec un certificat d'authenticité présentant un QR Code, qui permet de télécharger des informations plus approfondies. De plus, un dépliant présentant des schémas inédits sur les mécanismes de projection et chute de météorites répond à vos questions les plus fréquentes.

 

Dimensions du fragment : 20 gr minimum

 

Notez que la photo est non contractuelle, chaque météorite étant unique et différente d'une autre. Cependant l'aspect général est identique et la taille minimum est garantie.

 

Les « Cabinets de Curiosités » :

Les météorites, connues depuis l'Antiquité, ont eu de nombreux noms (aérolithes, pierres de foudre...) à travers les siècles, témoignant de la curiosité et des interrogations qu'elles suscitaient aux hommes. Dès le XVIIème siècle, ces dernières ont commencé à être des pièces incontournables dans les collections des érudits et savants, à savoir les cabinets de curiosités.

 

Ces "chambres des merveilles" devaient contenir des échantillons de la nature dans toute son étendue, du microcosme au macrocosme. Le but étant de classifier et ordonner tous ces éléments (naturalia, artificialia, et autres...) pour mieux appréhender et comprendre le monde, en écho à la démarche encyclopédiste du Siècle des Lumières. Les météorites n'échappèrent pas à cette manie !

 

La météorite Campo del Cielo, géante ferreuse : 

Les météorites répertoriées sous le nom de Campo del Cielo sont des sidérites de type octahédrite. Ces météorites ferreuses sont composées presque exclusivement de fer et d’un peu de nickel. Elles ont été découvertes sous la forme de milliers de météorites en Argentine 

C’est aux Espagnols qu’est attribuée la première découverte d’une météorite dans la région du Gran Chaco en 1576 en Argentine, située à environ 500 km au nord-nord-ouest de Buenos Aires. 

L'emplacement de la découverte, connu sous le nom de Campo del Cielo (le champ du ciel en Espagnol), est un nom bien approprié pour l'emplacement de la chute d’une météorite ! Il est probable que les populations locales ont observé la chute de cette météorite géante. 

Les plus grandes météorites découvertes dans cette région se trouvent dans et autour d'une série de petits cratères. Le plus remarquable est le cratère Rubín de Celis qui mesure 78 mètres de diamètre pour une profondeur de 5,5 m. 

 

La plus grosse météorite de Campo Del Cielo découverte à ce jour, connue sous le nom d’El Chaco (~ 37 tonnes), est exposée près du site où elle a été découverte dans le fond d’un cratère. 

L'expédition et les travaux effectués par Cassidy en 1968 sur le cratère suggèrent que la profondeur originelle du cratère était de ~ 13,8 m sous le niveau actuel du sol. Des poches remplies de végétaux calcinés ont été découvertes à différentes profondeurs. L'âge mesuré par la datation à l'aide du carbone 14 a permis d’estimer la chute de ces météorites géantes à environ 5 800 ± 200 ans. En effet, le plus probable est que ces poches de charbons correspondent à l'incendie de forêt causé par la chute des météorites. Ces dates sont compatibles avec la tradition orale des populations locales sur cet événement.

Détails du produit

18983

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nulla interdum porta elit, eu pretium ante egestas id.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nulla interdum porta elit, eu pretium ante egestas id.